MAÎTRE ANG UDOM ET MAÎTRE MICHAEL G. KARNAVAS DÉSIGNÉS AVOCATS DE LA DÉFENSE POUR REPRÉSENTER UN SUSPECT DANS LE CADRE DU DOSSIER N° 003

La Section d’appui à la Défense des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (les « CETC ») a désigné Me ANG Udom, en qualité de co-avocat cambodgien, et Me Michael G. KARNAVAS, en qualité de co-avocat international, pour représenter un suspect cité dans le deuxième réquisitoire introductif transmis par le co-procureur international au Bureau des co-juges d’instruction le 20 novembre 2008. Le deuxième réquisitoire introductif a été versé au dossier n° 003.

L’identité de tout suspect cité dans le deuxième réquisitoire introductif reste confidentielle.

Me ANG Udom et Me Michael G. KARNAVAS sont des avocats de la Défense possédant une longue expérience en droit pénal et qui exercent actuellement devant les CETC, où ils représentent M. IENG Sary, l’un des Accusés dans le cadre du dossier n° 002.

C’est la première fois dans l’histoire des CETC que la Section d’appui à la Défense désigne des avocats qui auront à représenter plusieurs suspects ou accusés en même temps. En procédant à ces désignations, la Section d’appui à la Défense a tenu compte de plusieurs critères comme les préférences exprimées par le suspect concerné, l’expérience générale de ces avocats dans le domaine du droit pénal international et du droit humanitaire international, leur niveau de connaissance des règles, pratiques et procédures en vigueur aux CETC ainsi que du contexte historique et politique de l’époque du Kampuchéa démocratique, et le risque de toute renonciation en raison d’un conflit d’intérêts. Le suspect concerné a déclaré qu’il est indigent.

Press release in PDF

Most read

La Chambre de Première Instance a annoncé que l’audience initiale dans le procès 002/02 à l’encontre de Khieu Samphan et Nuon Chea aura lieu le mercredi 30 Juillet 2014 dans la salle d’audience principale des CETC, à 9h00. L’audience se prolongera... Aujourd’hui, la Chambre de première instance des Chambres extraordinaires au sein des tribunauxcambodgiens (CETC) a déclaré Nuon Chea et Khieu Samphan coupables de crimes contre l’humanitécommis entre le 17 avril 1975 et décembre 1977 et les a...