Ao An

Photo


Alias
OAM Yeoung, AO Yoeung, Ta An
Place of birth
Village de Taing Svay, commune de Peam, district de Kampong Tralach, province de Kampong Chhnang, en 1933
Arrested date
Defence counsel
Me MOM Luch (Cambodge), Me Göran SLUITER (Pays-Bas) et Me Richard ROGERS (Royaume-Uni)
Alleged Position in Democratic Kampuchea
  • Secrétaire du Secteur 41 (zone Centrale)
  • Membre du Comité de la zone Centrale
  • Secrétaire adjoint de la zone Centrale (de la fin 1977 à janvier 1979)
Status of case

20 novembre 2008 : le co-procureur international a déposé le Troisième Réquisitoire introductif. Des réquisitoires supplétifs ont été déposés le 18 juillet 2011, le 24 avril 2014, le 4 août 2015 et le 20 novembre 2015.

27 mars 2015 : le co-juge d’instruction international a mis en examen Ao An pour crimes relevant de la compétence des CETC. Le co-procureur international a formulé des accusations supplémentaires le 14 mars 2016.

16 décembre 2016 : le co-juge d’instruction international a réduit la portée de l’instruction en application de la règle 66 bis du Règlement intérieur. Le même jour, les deux co-juges d’instruction ont notifié aux parties la clôture de l’instruction.

16 août 2018 : les co-juges d’instruction ont délivré des ordonnances de clôture distinctes. Le co-juge d’instruction cambodgien a prononcé le non-lieu en faveur de Ao An à raison de défaut de compétence personnelle, tandis que le co-juge d’instruction international a renvoyé en jugement Ao An pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

19-21 juin 2019 : la Chambre préliminaire a tenu trois journées d’audience dans les appels visant les ordonnances de clôture, et rendu un rapport public sur le dossier et les appels.

19 décembre 2019 : la Chambre préliminaire a rendu ses considérations relatives aux appels visant les ordonnances de clôture, et considéré qu’en délivrant deux ordonnances de clôture contradictoires, les co-juges d’instruction avaient agi illégalement. Les juges n’ayant pas été en mesure de recueillir la majorité qualifiée requise pour rendre une décision, ils ont joint leurs opinions respectives.

3 avril 2020 : après avoir reçu des communications des parties, les juges de la Chambre de première instance ont publié un avis, dans lequel ils ont précisé qu’ils n’avaient pas reçu le dossier de la Chambre préliminaire et qu’une « décision officielle de la Chambre de première instance n’était pas possible » dans le dossier n° 004/02. La co-procureure internationale a formé un appel devant la Chambre de la Cour suprême, demandant (entre autres) la sécurité juridique sur l’état du dossier concernant Ao An.

10 août 2020 : relevant qu’après treize années d’instruction, aucun accord n’a pu être dégagé sur la question de savoir si les CETC pouvaient exercer leur compétence sur Ao An, la Chambre de la Cour suprême a conclu qu’il n’existait pas de décision de renvoi formelle et exécutoire visant Ao An. Dès lors que les parties ont droit à ce qu’il soit statué de manière définitive sur leur cause, la Chambre de la Cour suprême a mis fin aux poursuites visant Ao An devant les CETC.

Key indictment allegations
  • Génocide des Chams (dans la province de Kampong Cham)
  • Crimes contre l’humanité : meurtre, extermination, réduction en esclavage, emprisonnement, torture, autres actes inhumains (y compris le mariage forcé), persécution pour motifs politiques et religieux
  • Infractions au Code pénal de 1956, à savoir assassinat

Les crimes contre l’humanité et les infractions au Code pénal de 1956 auraient été commis dans les régions et sur les sites ci-dessous :

  • Site de travail forcé du barrage d’Anlong Chrey
  • Site d’exécution de Kok Ring
  • Centre de sécurité de Met Sop
  • Centres de sécurité de Tuol Beng et de Wat Angkuonh Dei
  • Centre de sécurité de Wat Au Trakuon
  • Centre de sécurité de Wat Batheay
  • Site d’exécution de Wat Phnom Pros
  • Centre de sécurité de Wat Ta Meak

Le crime contre l’humanité d’autres actes inhumains sous la forme de mariage forcé aurait été commis dans les régions et sur les sites ci-dessous :

  • District de Kampong Siem (Secteur 41)
  • District de Prey Chhor (Secteur 41)
Cases Dossier n° 004

la Chambre préliminaire des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens a entamé trois jours d’audience dans le dossier n° 003 contre MEAS Muth

la Chambre préliminaire des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens a entamé trois jours d’audience dans le dossier n°

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: LA CHAMBRE PRÉLIMINAIRE ENTENDRA LES ARGUMENTS DES PARTIES DANS LE DOSSIER N° 003

La Chambre préliminaire des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens est saisie des appels interjetés par la co-procureure cambodgienne et les co-avocats de MEAS

NOMINATION D’UNE NOUVELLE CO-PROCUREURE INTERNATIONALE

À la suite de la nomination par le Secrétaire général des Nations Unies, M.

la Chambre Préliminaire des Chambres Extraordinaires au sein des Tribunaux Cambodgiens a entamé trois jours d’audience dans le dossier N° 004/2 contre Ao An

Aujourd’hui, la Chambre Préliminaire des Chambres Extraordinaires au sein des Tribunaux Cambodgiens a entamé trois jours d’audience dans le dossier N° 004/2 contre Ao An.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA SECTION D’APPUI À LA DÉFENSE

La Section d’appui à la Défense des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (« CETC ») a désigné Me Doreen

Conférence de presse relative au prononcé du jugement dans le deuxième procès dans le cadre du dossier n° 002 concernant les accusés NUON Chea et KHIEU Samphan

En prévision du prononcé, par la Chambre de première instance des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (« CETC »), du résumé des conclusions et du dispositif du jugement relat