M. CHUM Sirath

M. Chum Sirath était partie civile dans le Dossier 001 pour avoir souffert de la perte de ses deux frères, Chum Narith et Chum Sinareth, ainsi que de sa belle-sœur Kem Sovannary. Lorsque les Khmers rouges a pris le pouvoir en 1975, Chum Sirath était à l'étranger à Genève, où il travaillait en tant que représentant pour une entreprise Cambodgienne des télécommunications depuis Novembre 1974. En tant que partie civile, Chum Sirath a racontée à la Chambre de première instance sa recherche de la vérité concernant le sort de ses frères. Il a découvert que Chum Narith, sa femme Kem Sovannary, et leur jeune enfant avaient été arrêtés et transférés à S-21 le 29 Octobre 1976. Chum Narith avait été exécuté le 1er Janvier 1977. Chum Narith, qui ne mâchait pas ses mots, avait été arrêté parce qu'il avait ouvertement critiqué le plan de collectivisation des Khmers rouges. M. Chum Sirath n'avait pas été en mesure de trouver des informations sur le sort de son autre frère Chum Sinareth, a part une photo prise à S-21. Chum Sirath décrit le dilemme constant qu'il ressent entre l'obligation de se rappeler de la souffrance de ses frères et sœurs et l'effort d'oublier qui est comme une obligation des survivants avec qui il vit aujourd'hui. Lors de son témoignage, Chum Sirath a rejeté l'auto-représentation de Duch comme quelqu'un qui travaille sans se préoccuper de sa propre souffrance, se référant au poème français que Duch avait cité. Il a également critiqué les excuses de Duch de manque d’authenticité. 

  • Witness acronym :
  • Age at the time of testimony :
  • Appeared as :
  • Cases : Dossier n° 001
  • Date(s) of testimony :

Transcript from testimony

Video recordings